House of 3 brothers

le

La première fois que j’ai entendu parler de ce lieu, c’était sur la chaîne Paris Première dans l’émission « On va déguster ». La « madame sucrée » du programme s’y était rendue et en avait fait une bonne critique. Je m’étais alors dit que, pour une fois, elle n’entendait pas ruiner le téléspectateur. L’adresse m’était restée en tête sans doute à cause du gâteau au fromage qu’elle y dégustait. Aussi lorsqu’au terme d’une bonne balade, je me suis vue proposer une halte là-bas, j’ai été ravie d’accepter d’autant plus que mes espérances allaient être surpassées.

Le salon de thé est situé dans un quartier vivant de Paris sans être particulièrement exposé. Du coup pas de caricature de la branchitude parigote à déplorer pour la provinciale que je suis devenue. Et ça, c’est déjà un très bon point. Ensuite la vitrine annonce la couleur: tartes aux fruits de saison, généreuses et imparfaites comme à la maison. Entre les mirabelles dont la robe dorée me ramène en Lorraine et les quetsches qui me replongent en enfance, il y a de quoi saliver gravement. A l’intérieur, rien de pléthorique en terme d’offre, juste de l’efficacité.

Les gâteaux présentés entiers sont découpés selon les commandes par l’un des trois « bros » qui se montre particulièrement affable et habile pour donner l’eau à la bouche (Ah, le parfum exquis du gâteau cannelle chocolat style biscuit de Savoie!). Il ne cherche d’ailleurs pas à vous vendre à tout prix quoi que ce soit puisqu’il mettra un frein à ma gourmandise pour mon plus grand bien. Temps estival oblige, on trouve également des glaces crémeuses et des cookies qui n’ont rien de commun avec les biscuits secs dont seul le goût du bicarbonate demeure une fois engloutis ou ceux un peu moelleux et particulièrement sucrés qui ont pu avoir mes faveurs à une époque désormais révolue.

Après quelques hésitations, tandis que je me décide pour une part de kasetorte, un traditionnel de la pâtisserie allemande (lier ces deux derniers mots me fait un drôle d’effet…), mes acolytes donnent leur préférence à un cookie et une glace au chocolat pour l’une et un kasetorte citron pavot pour l’autre. Pour la dégustation, il faut passer dans la boutique à côté.

Inutile d’y aller par quatre chemins: je suis conquise. Tout est parfaitement maîtrisé dans son apparente simplicité. De quoi donner remettre à sa juste place la pâtisserie qui doit rester un art culinaire magnifique, modeste et accessible à tous.

House of 3 brothers
23-25 rue de Lancry
75010 Paris

20180825_15484720180825_15465720180825_16150220180825_154928

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s