Le meilleur reste à venir

Le temps passe à une vitesse folle et rattraper celui qu’on a perdu est malheureusement impossible. Une fois ce constat établi, quelle attitude adopter?
Je suis consciente d’avoir passé l’essentiel de ma vie professionnelle à exercer un métier qui ne me ressemble pas. Il a pu et peut encore à certains moments me procurer un peu de satisfaction. Là est le problème.
De mon point de vue, sans être en quête d’absolu en toute chose et toute action, l’être humain doit rechercher le meilleur pour lui-même. Cette idée est dès lors incompatible avec l’expression « un peu ».  Je ne veux pas me coucher  » un peu satisfaite  » ni me réveiller en ayant « un peu envie » au quotidien. Ce que je souhaite aujourd’hui en particulier (la sagesse vient avec l’âge, dit-on), c’est avoir la volonté de me dépasser afin d’atteindre les objectifs que je m’étais fixés plus jeune. Sans forcément m’en rendre compte, j’ai obtenu beaucoup lentement mais sûrement.
Dans quelques mois, j’aborderai un nouveau tournant dans ma carrière et très certainement dans mon existence que j’ai bien l’intention de dédier à ce que j’aime faire et à faire ce que j’aime. Aussi, l
oin de me voir comme une insatisfaite chronique, je me dis que le meilleur reste à venir.

Cicalia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s