Zaafran

Comme je visite Lisbonne pour la première fois, grande est mon envie de goûter à la cuisine locale tant j’ai lu de bonnes choses à son propos, à savoir que les viandes grillées, les poissons et les crustacés bien frais y occupent une place de choix sinon la première, et que les portions (dose en portugais) sont généreuses. Tout un programme! Cependant je regarde aussi du côté des anciennes colonies et l’idée de dénicher un restaurant brésilien dans lequel je pourrai me régaler de viande grillée servie avec du riz, des haricots noirs et, peut-être, de la banane plantain frite me travaille quelque peu. Mais cela n’arrivera pas durant mon séjour. Peut-être en une autre occasion. 
Ma première rencontre culinaire avec le Portugal lorgne plutôt vers… Goa avec le restaurant Zaafran. Pour le coup, je ne m’y attendais pas puisque j’étais censée me retrouver au Mozambique. J’excuse cette « petite » méprise géographique. A ce stade de mon article, je ne citerai personne. La principale intéressée se reconnaîtra.
J’aime la cuisine indienne donc les dommages sont plus que limités. Ce qui me pose problème, c’est l’ambiance car le lieu est rempli d’une clientèle en costume, sans doute des habitués. Mais la pause repas semble toucher à sa fin et à mesure que le restaurant se vide, je me sens mieux. 
Au moment de commander, j’hésite entre un chicken tikka et un chicken tikka masala. Le premier est une valeur sûre –j’en ai déjà mangé un excellent à Berlin voilà quelques années- qui me permettrait de tester la cuisine. Le second serait, d’après le menu, une déclinaison du précédent avec de la crème. Va pour celui-là! Dans l’intervalle, de délicieux naans natures et au fromage nous tiendront lieu d’entrée.
Le plat est joliment servi mais demeure au fond de moi une petite déception qui, sur le moment, ne me permet probablement pas de l’apprécier à sa juste valeur. Je le trouve trop doux et moi j’aime quand ça explose. Ma soeur m’estime d’ailleurs sévère sur ce point. Son agneau (bien plus épicé) est très bon et me rappelle, par certains aspects, une sauce au boeuf de mon enfance. Un soin particulier a été apporté au riz présenté en accompagnement. Teinté de vert et d’orange, l’effet visuel est immédiat d’où mon regret de ne pas avoir pris de photos. 

Je l’admets un peu tard mais ce restaurant vaut la peine qu’on s’y arrête. Alors si vous aussi souhaitez déjeuner chez Zaafran, il faudra vous éloigner du centre-ville de Lisbonne, bien au delà du parc Edouard VII (parque Eduardo VII et Estufas) mais la balade est agréable surtout avec le soleil et un peu de chaleur comme alliés.


Zaafran
Largo Dona Estefania,7
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s