Au Petit Suisse

Suite à un voyage professionnel à Bruxelles, mes collègues et moi nous mettons à la recherche d’un restaurant pour dîner. Il est tard et tout semble fermé dans le quartier d’Uccle où nous logeons. Nous avisons pourtant deux restaurants au détour d’une rue et après un bref coup d’oeil à la carte du premier, nous optons pour le second. De la cuisine suisse? Pourquoi pas. Après tout je ne sais même pas en quoi elle consiste. Je vais donc tenter l’expérience. 
Les clients sont peu nombreux, l’heure est avancée mais l’hôtesse nous accueille volontiers. L’atmosphère est douce et reposante. Après plus de trois heures passées dans les transports, j’avais bien besoin de ça. 
Sur la carte, les plats sont si nombreux que le choix s’avère un peu difficile. Ma préférence ira à des croquettes à la marjolaine en entrée suivies d’un röstis aux petits légumes comme plat principal après m’être assurée qu’il n’y aurait pas un surplus de fromage dans ce dernier. En attendant, nous avons droit à une corbeille de pain et du beurre.
A l’entrée, surprise: il s’agit d’un grande croquette joliment présentée dans une assiette de verdure. Elle m’a l’air bien bonne et c’est le cas. Le fromage est fondant et la petite panure fine et croquante. Problème: je n’ai plus vraiment faim après. 
Arrive ensuite le plat principal. La présentation et l’odeur laissent présager un régal. Aïe aïe aïe!!! Dès les premières bouchées, je capitule car c’est tout ce que j’aime: pomme de terre, lard et fromage. On ne fait pas vraiment dans la dentelle mais après tout on est dans les alpages -j’ai bien entendu un meuuuuuuuuuuuuuh, non??- et il faut de la nourriture qui tienne au corps d’autant plus que le froid à l’extérieur est glacial. Mais je n’en peux bientôt plus. Le röstis aura raison de moi. L’hôtesse, très agréable, est ravie de me voir manger alors j’essaye de lui faire plaisir cependant je dois me rendre à l’évidence: si je continue, je ne pourrai pas dormir de la nuit. Je décide de faire passer tout ça avec une petite verveine et reste frustrée de ne pas être allée jusqu’au bout. 

Leçon à retenir: ne jamais demander à une Suisse s’il y a beaucoup de fromage dans un plat car tout est relatif.

prix à la carte: à partir de 20 euros environ (plat et entrée)

Rue du Postillon 4
1180 Bruxelles, Uccle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s