Kastner and Ovens

       Il est 11 heures passées et nous avons faim. Parties à la recherche du Breakfast Club, mon amie, ma petite soeur et moi avançons dans le quartier de Liverpool Street. Au détour d’une rue, nous tombons en arrêt sur la vitrine de ce qui semble être une pâtisserie. Les parts de tartes et de gâteaux présentés nous incitent à entrer. Immédiatement je sens que le lieu va me plaire. 
En effet sur des dessertes sont disposés d’un côté des plats chauds encore fumant, de l’autre les douceurs aperçues quelques minutes auparavant et, au milieu, des salades variées. Mon oeil est irrésistiblement attiré par toutes ces couleurs et mes narines par l’odeur.
Assis dans un coin de la boutique, les employés déjeunent avant que les premiers clients de midi n’arrivent. Une petite table de bois est libre mais il manque une chaise. Qu’à cela ne tienne: nous demandons à nous installer et le problème est rapidement réglé.
Nous nous enquérons maintenant sur les plats proposés et le fonctionnement du buffet:  nous avons droit à un plat chaud assorti de trois salades. Comment choisir? Je me fie à ce que je vois et surtout à ce qui me plaît. Ce sera donc purée, saucisses cuites dans une sauce tomates, carottes et cidre. Pour les salades, je m’arrête sur une première aux pommes de terre dans une sauce blanche, une seconde aux pâtes, aubergines et pesto et une dernière faite de blé et de betteraves. Le tout est servi dans une boîte en carton puisque la boutique vend avant tout de la nourriture à emporter. Je paye, m’assied et patiente un peu pendant que mes acolytes choissisent. Vient ensuite le moment de passer aux choses sérieuses et là, c’est le bonheur.
La purée est délicieuse, la sauce tout simplement divine. Rien à redire: moelleux, onctuosité, parfums bien équilibrés et note un peu alcoolisée grâce au cidre. Les salades elles n’ont plus ne manquent de goût ni de fraîcheur. JE ME REGALE!!! J’éprouve un certain mal à terminer tant l’ensemble est copieux. Cependant je ne me refuse pas une part de tarte aux noix de pécan, une première pour moi. J’avais souvent vu dans des livres de recettes ce dessert et j’avoue qu’il ne m’inspirait guère. Sans être extraordinaire, je reconnais que c’est bon. Je réessaierai.
Le repas fini, nous quittons les lieux, à regret pour ma part. Le souvenir de la sauce aux saucisses hantera mes rêves durant plusieurs jours.

Prix: environ £6 pour le plat et £3 pour le dessert

Pour des photos, voir la page de Céleste Bonneau:

Kastner and Ovens
Bell Lane, Spitalfields, E1 et d’autres adresses en ville

previous day: Peyton and Byrne                                                                       same day: Yumchaa                    
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s